khalimah.com

16 ans – ilysh كلمات اغنية

من فضلك انتظر...

ya
16 ans

fou, dis*moi qui me nait*co vraiment
j’ai compris le mépris, et vesqui les faux
maintenant, qui des nôtres
dis la vérité?
impossible de vérifier comme l’alphabet
scandé par un gosse illettré, il est traître l’homme
comme un flic, caché en civil
qui gobe des cachets en semaine
un faux pas et on te crachera aux semelles
ils verront bien quand on se classera au sommet
ce n’est qu’un chapitre classé dans le sommairе de ma vie
dans la ville où j’ai traîné toutе la nuit
c’est l’cup que j’vide et mon foie qu’je rempli
j’ai roulé le niak pour me sentir vivre, à quel prix?
traîné dans des caves, inconscient et ivre
traîné en épave devant les devantures
je l’ai pas voulu
mais si j’avais la main tendu
crois*moi tu ne m’aurais pas retenu (jamais)

dans toute la ville, le f et le f.e
cherchaient les médocs de pharmacie
pas une boîte mais six
madame, ne m’regardez pas ainsi
dans la poche j’en ai bien plus de dix
vesqui les médisances
toutes ces putes me disant je t’aime comme une évidence
le f s’est laissé tromper, je me suis laissé tomber
16 ans, déjà dans la drogue on était tombé
16 ans, déjà dans la drogue on était tombé
et je rampe à quatre pattes
c’est dur de décevoir les rents*pa incapable
dans mon cas des remparts face à moi
le destin entre mes doigts
un décès où six ans sont devenus des mois
un mal*être, grandissant
que je n’souhaite à personne
grandissant, j’ai peur de ma personne
pour peu qu’on m’aperçoit
ma tête c’est le hash qui l’a résonne
cette résine qui m’a fait perdre la raison
et j’vois qu’ça perdure dans mon blason
a qui la faute, à la boisson, ce poison
noyé dedans, j’y nage comme un poisson
j’ai ce poids sur le dos
j’veux mon poing sur vos visages
il m’faudrait ce visa pour m’évader
tout ce que je vise à faire, va un jour s’effacer
mais j’suis un fou, fou, fou
j’ai vécu dans le doute et encaissé les coups
mais j’ai su me relever
je me suis révélé plus fort que jamais
vu l’effort que j’avais fait pour cette fille dont je rêvais
cette vie de rêve, crois*moi on veut tous la même
c’est dur de voir ces potes tomber dans la drogue
partir et te tourner le dos
tout ce monde qui tombe dedans
c’est quand les tombes s’érigent qu’on voit le monde de devant (ya)
l’encre coule et le sang se répand
une parole qui
comme la drogue et la haine je répands
fou, c’est le nom auquel je réponds
comment savoir si le chemin qu’on emprunte est le bon?
j’ai trop tisé et j’ai joué au con
oh, combien de fois
oh comble je dois
décider ma destinée, lésine mes désirs
je dessine mon estime, mes plaisirs s’estompent
je vois le temps qui ne cessent donc d’avancer
je suis devancé, par les événements
devant ces yeux, c’est dur de faire le manque
il n’y a rien à voir sur mon chemin (ouais)
mon destin est avide d’un nouveau lendemain
l’ardeur de la vie bien souvent aride
quand arriverais*je
a cette lumière qui ne cesse de briller
il n’y a que dans mes rêves que j’peux briller

- ilysh كلمات اغنية

عشوائي