khalimah.com

delbor (remix) – zesau كلمات اغنية

من فضلك انتظر...

[refrain : zesau]
t’es comme un bateau qui chavire, dans un gros del-bor
c’est comme ça qu’j’ai fait ma vie, dans un gros del-bor
donc j’écris ma peine, sur l’parvis
on m’parle de foutu d’la vie, dans un gros del-bor

[couplet 1 : rim’k]
j’gagne des sous au poker (capuché)
j’perds des sous au poker (capuché)
sourire du joker (capuché)
20 kilos de rotterdam
capu-capu-capu-capuché
mon mic c’est un gros shl-ss de boucher (capuché)
gros string zebré
gros voyous en virée toute la noche (capuché)
vitry talents bruts
eh pet-t la drogue c’est mauvais
à part si t’as fait des études de chimie
t’as obtenu des brevets
viens on t’recrute (capuché)
on rappe, on vit la rue
ça c’est du n0ble art
c’est de l’art martial (capuché)
j’sors une arme de l’-rs-nal
j’tire en l’air, pour le milieu carcéral (capuché)
poches retournées comme t-bag
comme un microbe qui s’met à bicrave
comme un f-cking clandé
qui tombe pour m’trouer dans la promenade (capuché)
les deux mains dans la salade
j’ai commencé le rap, t’étais où ?
t’étais que dalle (capuché)
feu, prêt pour un drive-by (capuché)
faut qu’les mômes ils graillent (capuché)

[couplet 2 : zesau]
plus de malfrats, plus de bandits
foutre le bordel sur nos ennemis
la vengeance est un plat qui s’mange froid
pour toi c’est gratuit
vas-y planque-toi, j’fais tomber la pluie
difficile de tenir tête à la poisse, mais c’est quelle vie?
oublier, s’retourner la tête tous les kend-wee
speed à la keanu reeves
arme à la main, pas de pénurie
poto j’ai plus l’temps pour tes conneries
nique tes faux rappeurs
tes mcs m’ont fait gole-ri

[couplet 3 : despo rutti]
coupe la télé, tout est faux
j’ai du vécu, parles pas de pécules
j’ai ma force et mes défauts
et l’bordel au rendez-vous
l’album, j’mets la rage dedans
t’fais chialer un monstre comme une rage de dents
fais pointer les keufs, et les tétons
j’dis ma folie, à ce môme bé-tom
l’alcool guérit les plaies de l’âme
toujours des c-sseroles sur le dos de l’âne
c’est le bordel, dans ma life
paie en espèces et arrache-toi de là
nous on meurt pour vivre
on doit engrainer les bébés
comme homer j’suis ivre on doit accepter les pds
j’étais ce pet-t bagarreur technique et précis
j’ai fait d’la hp juste pour que tu parles de moi imbécile
ils ont trop d’problèmes dans le flow
nos quartiers ils en parlent aux infos
on s’vend pas, on sait c’qu’on vaut
93 c’est sarajevo
j’parle de c’que j’connais, de c’que je vis, my n-ggas
j’crois en dieu, mais j’vais ni à la mosquée ni à l’église
les voyous regrettent pas leurs actes, j’pourrais l’répéter
les voyous regrettent, juste de s’être fait péter

[couplet 4 : sadek]
dans nos tess’, dans nos halls c’est le bordel
on t’a rotte-ca, personne va t’rembourser
25 décembre, 14 juillet
accueille la départementale au mortier
claque le bénèf’, claque le portier
faut qu’t’-ssumes mon khikhi si tu fais l’chaud
j’viens du 93, pas d’ajaccio
si on s’embrouille mon pote ce sera corsé
allez remplis mon verre
fume sur mon joint ça va t’changer du com
lâche pas tes potes, lâche le guidon en l’air
le pilon sent fort, il croit qu’c’est d’la beuh
le pire, c’est qu’ça nous rend fiers
à croire que c’est tout c’qu’on sait faire
de neuilly à vitry, zes’ de tess et johnny
on bosse pour être légendaires (niuuum, niuuum)
capuchés, postichés, camouflés dans la brume (du matin au soir)
on s’lève avant l’soleil, s’endort après la lune (du soir au matin)
celui qui va nous voler y laissera des plumes
on va baiser sa mère, qu’elle soit blonde, rousse ou brune

[couplet 5 : haks]
mate le talent dont j’suis doté
tellement j’les baise, le rap c’est devenu une chambre d’hôtel
j’fous l’bordel en beauté
pour les frères d’osny à nanterre jusqu’à la santé
li-sses, pilon, ‘t-sses, nilon, attrape-nigauds
j’p-sse sur la tendance 95-chicago j’fais du ball trap igo
flow scie à métaux
j’découpe les mythos j’en place une pour mes bicots
la rue t’rattrape pt-t con
rap tahh la psycho j’en place une pour mes négros
casqué dans la cabine
drive-by sur les mcs qui tapinent
du terrain on grapille, vodka comme thérapie
on veut tous palper pour pas finir au tapis
j’ai l’mors d’un p’t-t jeune mais j’ai l’vécu d’ton papy
pas d’place pour les crari, xxx à la bruce lee
j’vais tous les terr-sser qui veut prendre les paris ?
véridique, authentique, j’représente la street

[refrain : zesau]

- zesau كلمات اغنية

عشوائي